Véronique Bremeersch
Votre sophrologue en téléconsultation, à son cabinet au Mée-sur-Seine (77350),
ou à domicile en Seine et Marne (77) ou en Essonne (91)
Véronique Bremeersch
Votre sophrologue en téléconsultation, à son cabinet au Mée-sur-Seine (77350),
ou à domicile en Seine et Marne (77) ou en Essonne (91)

Les accompagnements

Aujourd’hui,  j’ai envie de partager le cri de joie de l’une de mes clientes ! Quel bonheur de voir son visage fatigué s’éclairer par un magnifique sourire. A la fin de la séance, je l’entends me dire « J’ai envie de pleurer…….. de bonheur. Il faut le vivre pour le croire.».

Pourquoi ce retour pleins d’émotion ? Pour un luxe que 91 personnes sur 100 (moi y comprise) ne peuvent mesurer. Elle a, tout simplement, senti ses jambes se reposer. Ses jambes ont arrêtées de bouger, et ne ressens plus de sensations désagréables. Vous l’aurez compris, ma cliente souffre du syndrome des jambes sans repos qui se manifeste systématiquement lorsqu’elle est en position assise ou allongée.

Vous êtes 8 personnes sur 100 à ressentir des démangeaisons, des fourmillements, des picotements, des sensations de brûlure, des décharges électriques ou autres dans vos jambes mais pas que ….. En effet, d’autres membres comme les bras peuvent également souffrir de ce syndrome. Ces sensations provoquent des flexions involontaires des membres, des secousses, une envie irrésistible de bouger. Cela survient essentiellement durant les périodes de repos ou d’inactivité s’accentuant en soirée ou durant la nuit en générant de l’inconfort jusqu’à la douleur.

Vous l’aurez compris, cela perturbe directement la qualité du sommeil par des difficultés à s’endormir, des micros réveils puis au fur et à mesure la vie au quotidien. Energie, Concentration, Humeur et Moral sont peu à peu affectés entraînant la personne dans un engrenage infernal car le stress est l’un des exhausteurs du syndrome.

A ce jour, les causes restent incertaines et la médecine peine à progresser sur le sujet, laissant les personnes atteintes sans traitement ou pour les formes les plus sévères avec un traitement souvent mal supportés.

L’un des remèdes naturels est de remettre en mouvement les jambes afin de les soulager et chacun à son petit truc comme marcher sur du carrelage froid, s’auto masser, prendre un bain de pieds froid ou chaud, faire un tour, …. Mais lorsque le sommeil frappe les trucs maison et la ballade nocturne tourne vite à la détresse morale.

Pour ma cliente et d’autres encore, la sophrologie ne leur permet pas de guérir, ni de supprimer définitivement ce syndrome. Mais ils apprennent à gérer leur stress, à focaliser leurs pensées sur des choses agréables, à faire le plein de dopamine, à rester zen, à se détendre afin de minimiser au maximum les « impatiences ».

Comme dirait ma cliente « J’ai envie de pleurer…….. de bonheur. Il faut le vivre pour le croire.»


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo   |   Ce site a été proposé par la Chambre Syndicale de la Sophrologie

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.